Fermer
Imprimer


Neuroleptiques/antipsychotiques et allaitement


Mise à jour : 10 mars 2021



- Si l’enfant est bien portant au moment de la mise de sa mère sous traitement
- Et si la survenue éventuelle de symptômes chez l’enfant peut être rapidement détectée
- Alors, l’utilisation des neuroleptiques/antipsychotiques suivants est envisageable chez une femme qui allaite :

- Réévaluer la poursuite de l’allaitement si l’enfant présente des symptômes compatibles avec le profil pharmacologique du traitement neuroleptique/antipsychotique maternel (sédation, agitation, mouvements anormaux ...).

- Pour les autres neuroleptiques/antipsychotiques, les données sur l’allaitement sont insuffisantes ou inexistantes.