Fermer
Imprimer


Indapamide - Grossesse et allaitement


Mise à jour : 16 décembre 2019



Pour en savoir plus :

FLUDEX®


En association avec :

L’indapamide est un diurétique proche des thiazidiques.
Il est utilisé dans l’hypertension artérielle.
Comme les diurétiques thiazidiques, il peut entraîner des troubles ioniques (hypokaliémie, hyponatrémie), une élévation de l’uricémie et de la glycémie et, très rarement, des anomalies hématologiques (thrombopénie...).


ETAT DES CONNAISSANCES

  • Il n’y a pas de donnée publiée chez des femmes enceintes exposées à l’indapamide, mais aucun élément inquiétant n’a été signalé à ce jour.
  • L’indapamide n’est pas tératogène chez l’animal.
  • Dans la pré-éclampsie, l’effet hypovolémiant des diurétiques pourrait entraîner une diminution de la perfusion placentaire et aggraver ainsi l’ischémie de l’unité fœto-placentaire déjà présente.

EN PRATIQUE

  • Grossesse
    • On évitera si possible l’utilisation d’indapamide pendant la grossesse. Pour les alternatives, cliquez ici.
    • En cas d’exposition au 1er trimestre, rassurer la patiente quant au risque malformatif de l’indapamide.
  • Allaitement
    • Il n’y a pas de donnée sur indapamide et allaitement. Il est donc préférable de ne pas utiliser l’indapamide chez une femme qui allaite.
    • Pour les alternatives dans l’hypertension artérielle, cliquez ici.


CRAT - Centre de Référence sur les Agents Tératogènes
Hôpital Armand Trousseau, 26 avenue du Docteur Arnold Netter, 75012 PARIS
Fax : +33 (0)144735395
- Réservé au corps médical.
www.lecrat.fr


Copyright CRAT 2020 - Tous droits réservés 2020 -