Fermer
Imprimer


Hydroxyzine - Grossesse et allaitement


Mise à jour : 7 mars 2019



Pour en savoir plus :

ATARAX®


L’hydroxyzine est un antihistaminique H1 sédatif.
Ses effets indésirables sont notamment de type atropinique.
Sa demi-vie d’élimination plasmatique est longue (jusqu’à 20 heures chez l’adulte).


ETAT DES CONNAISSANCES

  • Aspect malformatif
    • Les données publiées chez les femmes exposées à l’hydroxyzine au 1er trimestre de grossesse sont très nombreuses et rassurantes.
  • Aspect néonatal
    • L’hydroxyzine passe le placenta. Les concentrations chez le nouveau-né sont équivalentes à celles de la mère.
    • L’hydroxyzine utilisée jusqu’à l’accouchement peut être responsable de signes d’imprégnation chez le nouveau-né
      • Sédation
      • Effets atropiniques (agitation, trémulations ...)
      • La durée de ces signes est étroitement liée à la demi-vie de l’hydroxyzine qui est longue (20 h chez l’adulte).


Pictogrammes sur les boîtes de médicaments : le CRAT n’est pas d’accord.


EN PRATIQUE

  • En cours de grossesse
    • Rassurer la patiente quant au risque malformatif de l’hydroxyzine.
    • Si un traitement doit être poursuivi :
      • Dans l’allergie :
        • L’utilisation ponctuelle de l’hydroxyzine est possible.
        • S’il s’agit d’un traitement au long cours, on préférera, quel que soit le terme de la grossesse, un antihistaminique H1 non atropinique et peu sédatif : cliquez ici.
      • Dans l’anxiété : l’hydroxyzine pourra être maintenue toute la grossesse à posologie minimum efficace et pour la durée la plus courte possible. Pour d’autres options : cliquez ici.
      • Si l’hydroxyzine est poursuivie jusqu’à l’accouchement, en informer l’équipe de la maternité pour lui permettre d’adapter l’accueil du nouveau-né (cf. Etat des connaissances).
  • Allaitement
    • Il n’y a pas de donnée publiée sur hydroxyzine et allaitement.
    • L’hydroxyzine a des propriétés sédatives et atropiniques. De plus, sa demi-vie d’élimination plasmatique est longue, jusqu’à 20 heures chez l’adulte.
    • Au vu de ces éléments, on préférera une molécule mieux connue :


CRAT - Centre de Référence sur les Agents Tératogènes
Hôpital Armand Trousseau, 26 avenue du Docteur Arnold Netter, 75012 PARIS
Fax : +33 (0)144735395
- Réservé au corps médical.
www.lecrat.fr


Copyright CRAT 2020 - Tous droits réservés 2020 -