Fermer
Imprimer


COVID-19 - Infection au Coronavirus SARS-CoV-2


Mise à jour : 20 mai 2020



Pour en savoir plus :

La COVID-19 est une infection due au Coronavirus SARS-CoV-2.
Le SARS-CoV-2 est un virus à ARN. Il fait partie de la famille des Coronavirus, comme le SARS-CoV (Severe Acute Respiratory Syndrome Coronavirus) et le MERS-CoV (Middle East Respiratory Syndrome Coronavirus).

L’incubation est de 2 à 14 jours.
Parmi les symptômes on retrouve notamment : fièvre, toux, fatigue, difficultés respiratoires de gravité variable, diarrhées, anosmie, agueusie…
L’infection est principalement propagée par des gouttelettes de salive, une toux ou des éternuements, et par contact du visage avec des mains souillées.


ETAT DES CONNAISSANCES

Grossesse

  • Les publications concernant des femmes enceintes infectées par le SARS-CoV-2 évoluent de manière permanente.
  • A ce jour, différents points peuvent être dégagés :
    • Infections au cours du 1er /2ème trimestres de la grossesse : moins d’une quinzaine de femmes.
      • deux fausses-couches précoces (5.2 SA et 8 SA)
      • une fausse-couche tardive (19.2 SA),
      • deux morts fœtales in utero à 24.3 SA et 26 SA (infection maternelle sévère),
      • sept grossesses en cours (échographies à 20 SA sans particularité)
    • Infections au cours du 3ème trimestre : plus de 450 femmes
      • près de 450 enfants nés vivants sans signe clinique rentrant dans le tableau d’une atteinte de COVID-19.
      • 6 nouveau-nés avec un signe clinique évocateur (lymphopénie, fièvre, pneumopathie, troubles digestifs) et un test positif pour le SARS-CoV-2 entre J2 et J3 sur prélèvement pharyngé. Lorsque l’information est disponible (n=5), tous les symptômes ont régressé en moins d’une semaine, sous antibiothérapie.
      • 4 nouveau-nés dont le test pour le SARS-CoV-2 était positif sur prélèvement pharyngé, sans symptômes.
      • parmi ces enfants, rien ne permet d’établir à ce jour si l’infection a eu lieu in utero ou après la naissance.
      • quelques morts fœtales in utero lors d’infections maternelles sévères avec hypoxémie majeure.
    • La recherche du SARS-CoV-2 a été réalisée :
      • Sur prélèvement pharyngé chez environ 80% des enfants : tous les résultats sont négatifs, en dehors des 10 nouveau-nés décrits ci-dessus
      • Sur liquide amniotique, prélèvement vaginal et sang de cordon (près d’une trentaine) : tous les résultats sont négatifs
      • Sur placenta : 7 prélèvements positifs sur une trentaine. 3 des 7 enfants ont eu un test positif pour le SARS-Cov-2 (prélèvement nasopharyngé), sans aucun symptôme clinique pour les 7 enfants.
    • Chez 4 enfants bien portants, négatifs pour le SARS-CoV-2, des IgM ont été détectées à la naissance. L’interprétation de ces résultats est difficile en raison de la cinétique décroissante de ces IgM et de la faible sensibilité des tests (un faux positif ne peut être écarté).

Allaitement

  • Chez une vingtaine de femmes infectées, toutes les recherches du SARS-CoV-2 dans le lait maternel sont revenues négatives, sauf un prélèvement positif 24h après la naissance et négatif à J3.
  • Pendant l’allaitement, le risque de contamination d’un enfant semble essentiellement reposer sur la promiscuité avec une mère infectée non protégée.


Seuls quelques noms de spécialités sont mentionnés dans ce site. Cette liste est indicative et n’est pas exhaustive.


CRAT - Centre de Référence sur les Agents Tératogènes
Hôpital Armand Trousseau, 26 avenue du Docteur Arnold Netter, 75012 PARIS
Fax : +33 (0)144735395
- Réservé au corps médical.
www.lecrat.fr


Copyright CRAT 2020 - Tous droits réservés 2020 -